J+34

Salut l’Europe,

Ici, je vous fais un petit consensus des jours passés et de cette semaine. Cette semaine je l’ai passé dans la jungle, dans une « primary forest » qu’on appelle La Ceiba. J’ai vu des poison dart frog, des serpents, des moustiques qui font la taille de ma main (j’exagère à peine), des araignées (banana spiders) qui pour le coup font vraiment la taille d’une main, une belle ribambelle de singes et d’animaux en tout genre (ce qui inclut les bullit ants, des fourmis énormes qui, quand elles piquent font aussi mal qu’une balle de revolver). C’est l’un des plus beaux endroits qui m’est été donné de voir dans ma vie. Je n’avais encore jamais vu autant de nature dans ma vie (oui, je sais c’est ce qu’on appelle « une jungle »). Et lorsque l’on écoute, on peut entendre des milliers de bruits différents, ça a son côté magique. J’ai même vécu une expérience presque psychédélique là-bas. Certains disent ici que se sont les énergies de la jungle. En tout cas, c’était une semaine formidable, où il m’a été donné avec des amis de relâcher Muxu, un singe hurleur. J’y retourne déjà demain pour une semaine gratuite (youhou!) où je vais m’occuper de la réserve.                                                           Le seul bémol, c’est les ratons-laveurs qui viennent manger ton manger et le petit-déjeuner qui jour après jour se compose exclusivement de pâtes et de gallo pinto (du riz et des beans).

Jusqu’ici le voyage ne prenait pas tout son sens et pourtant, maintenant il l’acquiert. J’ai rencontré des gens formidables, qui sont maintenant des amis et avec lesquels je vais peut-être me faire tatouer ! On se rend compte qu’il existe certaine chose auxquelles on ne donne plus autant d’importance et donc de pouvoir. Certaines deviennent même obsolètes. Il n’existe aucune limite à mon possible dans l’instant présent et rien ne me retient. Tout a une forme de souplesse et de finesse. Tout est chill. Effectivement quand on voyage c’est plutôt chill, c’est cool, tout le monde trouve ça fantastique et ça l’est aussi. Mais c’est pas toujours simple. Dans la phase d’acclimatation, on peut se sentir seule, pas envie de sociabiliser, on vit le moment où on mangerait bien un bon tartare, boire l’eau du robinet et avoir du PQ stylé. Une fois que ce moment est passé, on se rend compte qu’on a rencontré des gens géniaux, que la vie est belle et qu’on est pura vida. Tout ça pour dire que le voyageurs solos c’est hyper cool pour plein de trucs mais que c’est quand même sympa d’avoir quelqu’un avec soi ou d’avoir la chance de rencontrer des gens tip top de temps à autre.

Concernant les locaux, ils sont adorables. Jusqu’ici j’ai vécu une seule situation désagréable. Les sourires sont par milliers, les « holà », les « pura vida » et j’en passe sont quotidiens. Etre heureux est donc possible, pour ces gens qui vivent de la débrouille et du marchandage. Personnellement je respecte les gens d’ici, j’ai parlé avec eux, me suis assise avec eux et malgré l’écart de langue nous avons tous fait l’effort de nous comprendre. J’ai rencontré quelqu’un qui vit de peu et s’est mit en tête de m’apprendre le surf. Je me suis assise avec des marchands dans la rue et leur ais demandé de m’apprendre le macramé, ce qu’ils ont fait. Un autre m’a proposé de venir dans sa maison sur la côte pacifique. Je ne peux pas dire que je ne me méfie pas, mais je sens que les gens ici possèdent une générosité et une sympathique que je n’avais encore jamais vu.

 

Ce que j’aurais aimé qu’on me dise avant le voyage :                                                        NE PAS PRENDRE DE BILLET DE RETOUR !! Oui, c’est vrai tout les pays demandent un billet de retour pour passer la douane. Cependant, j’ai appris qu’il était possible de se louer un billet de retour pour quelques dollars ou tout simplement d’avoir un pote hacker (mais c’est déjà plus complexe…).                                                                          ACHETER UN VELO, oui comme ça tu payes pas 60 dollars de location par mois (si tu restes longtemps) mais seulement 40 dollars pour un vélo acheter et revendre ensuite. C’est tout bénéf’ !                                                                                                    ETRE AU CLAIR AVEC TA BANQUE, je suis justement actuellement en plein conflit, mené d’une manière des plus diplomatique, avec ma banque.                                            TOUJOURS DEMANDER COMBIEN CA COÛTE. Histoire de pas te faire avoir (comme moi).

Pour terminer, j’ai mangé hier un pollo caribeno et c’était l’éclate gustative ! A une prochaine, bisou !

Une réflexion sur « J+34 »

  1. Fichtre, ça donne envie d’en savoir plus. J’imagine que pour l’instant tu gobe toutes ces nouvelles impressions et qu’ensuite, quand tu auras digéré et bien pris pied, tu nous le raconteras plus en détail. Un moustique de la taille de ta main?! Tu ne serais pas un peu marseillaise? J’attends avec plaisir ton prochain épisode.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s